Manifeste pour une agriculture durable

A l’occasion de la sortie de leur livre « Manifeste pour une agriculture durable », Lydia et Claude Bourguignon viennent parler de leur sujet de prédilection : le sol, ou plus précisément les sols, notamment les sols agricoles.

Lydia et Claude Bourguignon sont microbiologistes des sols et travaillent sur la fertilité des sols : dégradation de la biomasse, des micro-organismes, perte d’humus.

Au sein de leur laboratoire, ils aident agriculteurs et viticulteurs à restaurer les sols sur le long terme, en mettant l’accent sur l’activité biologique.

S’il est fondamental de maintenir les sols vivants afin de garantir une terre fertile, c’est pourtant un critère peut pris en compte par beaucoup d’agriculteurs. Il est encore courant de considérer le sol comme un simple support, plutôt que la source de toute vie sur terre. Les neo-ruraux (aussi appelé nimaculteurs, ou nouveaux paysans), même s’ils ont de grandes lacunes techniques, sont souvent beaucoup plus enclins à valoriser la vie du sol dans leurs pratiques et subissent moins le poids des « traditions ».

Ils abordent également dans cette émission la mode des buttes « en permaculture » pratique souvent utilisée en pays tropicaux (notamment en présence de termites) mais souvent inadaptée aux sols de nos latitudes (climat humide, beaucoup d’argile, etc.)

Un détail intéressant sur les engrais verts : au-delà de 6 espèces de plantes, on étouffe plus de 90% des adventices, permettant de « nettoyer » le sol avant semis.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire « Manifeste pour une agriculture durable » de Lydia et Claude Bourguignon, paru chez Actes Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*