Les multiples fonctions du saule en permaculture

Saule

Le saule (Salix) est un genre d’arbres, d’arbustes, d’arbrisseaux de la famille des Salicacées (Salicaceae) comprenant environ 360 espèces.

châtons femelle

châtons femelle

châtons mâles

châtons mâles

Nous le savons, en permaculture, les éléments d’un design doivent être reliés et surtout avoir plusieurs fonctions.

Le saule présente de nombreux atouts dans cette approche !

Produits du saule

  • Bois pour création d’outils, construction légère (ce bois casse facilement car il croît très vite)
  • Branches pour vannerie. On appelle « osier » la pousse de l’année d’un saule. Ainsi, une bouture de saule taillée chaque année produira de l’osier, souvent pour de la vannerie.
  • Eau de saule pour faciliter le bouturage de végétaux (remplace l’hormone de synthèse, appelée aussi auxine de synthèse. Il est très simple de créer de l’eau de saule, en bouturant simplement des branches de saule dans de l’eau pendant quelques semaines. Un gel liquide contenant de l’acide salicylique se forme au niveau des nouvelles racines qui apparaissent. On trempe ensuite les futures boutures dans ce gel avant de procéder à un bouturage normal.
  • Fibres (pour faire du papier, de la corde…)
  • Fusain et charbon
  • Certaines parties sont comestibles par l’homme : écorce intérieure séchée et broyée, les jeunes pousses peuvent aussi être consommées. Mauvais mais toujours utile en cas de famine !
  • Fourrage, notamment pour les chèvres
  • Ancêtre de l’aspirine : l’acide acétylsalicylique, un dérivé de la salicyline que l’on trouve dans l’écorce du saule,fait partie des substances actives de l’aspirine.

Multiples fonctions du saule en permaculture

  • Ornement, grâce à la forme des naturelles arbres (saule pleureur, saule tortueux), mais aussi sa flexibilité qui permet de créer de véritables sculptures vivantes.
  • Production rapide de biomasse : croissance très rapide.
  • Conduite en taillis pour production de bois de chauffe à une fréquence régulière (tous les 2 à 5 ans environ). Produit un bois qui brûle vite en raison de sa faible densité.
  • Abri pour de nombreux animaux sauvages, dont lafaune auxiliaire
  • Brise-vent, en tressant le saule, ou en utilisant les arbres bien placés en haies.
  • Phytoremédiation : dépollution des sols et épuration de l’eau. Ses racines filtrent naturellement l’eau, usage donc intéressant pour les eaux grises
  • Source de nectar pour les abeilles et autres insectes.
  • Système racinaire fort permettant de contrer l’érosion des sols.
  • Espèce pionnière, surtout près des cours d’eau. Aide à restaurer les sols abîmés.

Besoins de culture du saule

Le saule est très peu exigeant. Il demande :

  • Exposition ensoleillée
  • Sol plutôt acide (PH 4-7), humide, voire très humide. Supporte très bien les inondations temporaires.

Il se multiplie très rapidement par bouturage dans l’eau ou directement dans le sol.

Source

5 commentaires pour “Les multiples fonctions du saule en permaculture
  1. Thomas dit :

    Il est parfait aussi pour fournir du brf ou du mulch, conduit en taillis.

  2. Alice Opays dit :

    Je recherches des branches pour faire plein de boutures dans le 33170. Si quelqu’un proche de chez moi pouvait me contacte via mon site de permaculture http://www.worldcenter.fr/

  3. VOURIOT dit :

    bonjour, nous sommes producteur d’osier dans le 52 ( société Oseraies De France).
    Peut être pourrions nous prendre contact pour travailler ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*