Culture de blés anciens

Cette vidéo présente le travail de Bernard Ronot, céréalier en Côte d’Or, fondateur de l’association Graines de Noé.

Ancien céréalier conventionnel, il prône aujourd’hui une agriculture biologique, sans  des engrais et des produits chimiques de synthèse (insecticides, herbicides, fongicides). Ces produits phyto-sanitaires détruisent l’environnement, polluent les nappes phréatiques, tuent la biodiversité, rendent malades les agriculteurs qui les utilisent.

Graines de Noé héberge un Conservatoire de biodiversité vivant qui permet aux paysans de le visiter et d’accéder aux 135 variétés anciennes cultivées.

Ils peuvent ensuite choisir certaines variétés anciennes pour de les cultiver sur leurs terres et les multiplier. Cette plateforme est à but non lucratif, les semences sont transmises à titre expérimental ou scientifique(et donc, gratuit) conformément à la loi.

On y voit aussi le parcours deux deux personnes aidées par l’association :

– Un agriculteur passé du blé conventionnel au bio, qui il panifie son blé lui-même et vend son pain directement au public pour mieux le valoriser.

– Une jeune agricultrice qui montre comment l’association l’accompagne pour cultiver des variétés anciennes.

Voici les variétés que l’on voit à l’image : emmer noir, miracle, poulette de Tonnerois, blanc du Morvan, grand épeautre, engrain, rouge du roc, hardi, blé de Suède.

2 commentaires pour “Culture de blés anciens
  1. laporte maxime dit :

    bonjour
    je suis entrain de m’installer en bio et mon voisin m’a conseillé le blé « hardi »
    pouvez-vous m’en faire parvenir
    je suis dans le gers a pouyloubrin 32260
    a très bientôt et merci pour votre travail accompli
    tel:0627537417

    • Valentine dit :

      Bonjour maxime, je ne fais que relayer les informations, je vous conseille de contracter l’association pour savoir s’ils peuvent vous confier des graines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*