Les microfermes en permaculture


Et si on réinventait l’agriculture ?

Cette vidéo proposée par Charles Hervé Gruyer de la ferme du Bec Hellouin présente le concept de microfermes qu’ils veulent encourager.

Une agriculture qui dépende du soleil plutôt que du pétrole Charles Hervé Gruyer

Peut-on vivre du maraîchage sans utiliser d’outil mécanique?
Sûrement, en optimisant l’utilisation des rayons du soleil (= l’énergie) reçus sur une surface : grande densification des végétaux, cultures étagées, et en fonctionnant en cycle fermé : les déchets d’une activité deviennent les ressources d’une autre.

La ferme du Bec Hellouin s’inspire autant de John Jeavons (micro agriculture bio-intensive) et d’Eliot Coleman que des principes de permaculture.

Charles dresse ici un shéma comparatif d’une ferme « conventionnelle » biologique mécanisée en maraîchage d’un hectare et d’une ferme permacole en maraîchage qui utilise seulement 1000m² en maraîchage et le reste de l’hectare pour de l’élevage familial, une jardin forêt, un verger haute tige avec des animaux pâturant en-dessous, un paysage comestible en général.

Cette vision mise sur la qualité de vie et le plaisir au travail, en créant une oasis de vie qui produit sa propre fertilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*