Poulets contre frelons asiatiques

Voici un apiculteur qui a trouvé une solution bien plus naturelle et intelligente que le dioxyde de soufre pour défendre ses ruches contre le frelon asiatique, qui provoque la perte de nombreuses abeilles depuis son introduction accidentelle en France il y a une dizaine d’années.

Il utilise tout simplement des poulets, qui le repèrent grâce à son vol bruyant et à son vol stationnaire lorsqu’il s’approche de la ruche. Un coup de bec bien placé, et la poule fait d’une pierre deux coup : le plein de protéines, et l’élimination d’un prédateur redoutable pour les abeilles.

Au printemps le poulet attrape les premières fondatrices des nids de frelons, qui sont donc avortés. La ruche mène une vie paisible, ou du moins sans frelons asiatiques.

Un bel exemple de solution toute simple et pleine de bon sens, bref, de permaculture !

3 commentaires pour “Poulets contre frelons asiatiques
  1. Roche dit :

    Le plus étonnant est que les poulets ne dévorent pas les abeilles ! Pourtant, il me semble qu’elles feraient également un bon apport en protéines, non ?
    Quelqu’un aurait-il la réponse ?

    • Valentine dit :

      Je pense que quelques abeilles y passent, mais un très petit nombre en comparaison de la population de la ruche.
      Les abeilles sont surtout vulnérables à l’entrée de la ruche, c’est pourquoi les abeilles « gardiennes » peuvent être agressives si les poulets s’approchent trop près de la ruche.
      Les poulets ont donc intérêt à rester discrets, pas trop près, et profitent du vol stationnaire du frelon asiatique (qui observe la ruche) pour les attraper.

  2. Malheureusement tout le monde n’a pas de poules…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*