Maraîchage en montagne à 1 100m d’altitude

 

Avec la diversité on diminue le risque climatique. François Aymonier

Confronté aux difficultés d’accès à la terre en voulant s’installer, le maraîcher bio François Aymonier s’est finalement installé sur les terres familiales dans le Jura, aux Fourgs, l’une des communes les plus froides de France à une altitude de 1 100m, sur 50 ares (un demi-hectare).

L’hiver de 6 mois et la faible période de production lui imposent de s’adapter. Il utilise simplement un tunnel froid comme protection climatique pour ses plants.
Des plantes supportant bien le froid comme les radis et épinards permettent de produire sur une période assez longue. Mais il ne s’arrête pas là, en faisant pousser des tomates (repiquées fin mai), et même des melons et pastèque. Le semis en intérieur donne de l’avance dans le cycle végétatif pour repiquer en pleine terre dès que tout risque climatique est écarté.

L’utilisation de variétés anciennes non hybrides lui donne également une indépendance appréciable par rapport aux semenciers. Cela lui permet, comme à des millions de paysans avant lui, de reproduire ses semences lui-même, améliorant ainsi au fil des ans ses variétés qui deviennent de mieux en mieux adaptées à ses conditions de culture, notamment un cycle court en raison de la faible période de production.

Il vend ses produits directement aux consommateurs en proposant une gamme diversifiée de produits transformés (c’est l’intérêt d’avoir des hivers très longs, on a besoin de s’occuper !) : Huiles, pestos, gelée de sapin, confiture de courge, huile pimentée, chutney, etc.

Toujours dans un but d’autonomie et de fonctionnement naturel, ses traitements sont expérimentaux et à base de plantes : huiles essentielles, infusions, macérations huileuse d’ail.

Ca ressemble à un pari réussi et courageux!

Ce podcast a été réalisé par la radio Suisse RTS.

Un commentaire pour “Maraîchage en montagne à 1 100m d’altitude
  1. roche dit :

    Merci de bien vouloir m’indiquer un moyen de contact du maraîcher paysan en question

    D’autres part, je cherche a contacter des personnes responsables de la permaculture de montagne en franche et en Norvège

    Dans cette attente je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*