La ferme du Bec Hellouin

Cette vidéo présente le lieu et zoning de la ferme du Bec Hellouin, qu’ils décrivent comme un système agro sylvo pastoral:

La ferme du Bec Hellouin utilise les principes de permaculture au quotidien. Elle produit des fruits et légumes et propose des formations en permaculture.

La ferme du Bec travaille également beaucoup sur la micro-agriculture bio-intensive et publie des études en partenariat avec d’autres organismes sur la surface minimale dont aurait besoin un maraîcher pour s’installer. Ils l’évaluent à environ 1000m², si la surface est cultivée très méticuleusement.

Les études et méthodes de la Ferme du Bec sont parfois critiquées, mais on ne peut que reconnaître que Perrine et Charles ont créé un jardin vraiment beau.

4 commentaires pour “La ferme du Bec Hellouin
  1. Lionel dit :

    « Les études et méthodes de la Ferme du Bec sont parfois critiquées »…
    Sais-tu quelles sont les critiques qui sont faites sur les méthodes ? ils ont effectivement crée un lieu très beau et productif,

  2. Valentine dit :

    Il leur est souvent reproché d’utiliser beaucoup de main d’oeuvre gratuite (stagiaires, wwoofers). Certains pensent aussi que leurs études manquent de rigueur, et que leur modèle économique est basé avant tout sur la formation plus que sur la production réelle de fruits et légumes.
    De mon côté je trouve qu’ils ont le grand mérite de promouvoir la permaculture dans les médias « grand public » et qu’ils ont effectivement créé un beau lieu, qu’il me tarde de visiter.

  3. Bertrand dit :

    Rappel, un salarié qualifié coûte 40 k€ …

    Le concept, toutefois, ouvre une voie de progrès à explorer.

  4. isambart jean-michel dit :

    BRAVO BRAVO
    je suis toujours étonné de découvrir sur internet ou même par émissions tv des agriculteurs éleveurs et autres, qui ont compris comme vous la possibilité de « vivre » à partir d’une production intelligente et écologique en circuit court de commercialisation
    les autres pour manifester n’ont que leur gros tracteur souvent de marques étrangères et « emmerder » pour manifester leur manque de revenu les travailleurs que nous sommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*