Préparer l’après pétrole et la Transition

La nature a mis environ 5 millions d’annnées pour créer les combustibles fossiles consommés en un an.

Ce film d’animation montre de façon très claire les limites de la croissance, et les répercussions sur le monde de la baisse de disponibilité d’énergie, notammment de pétrole.

Un film assez pessimiste mais objectif , qui nous fait comprendre une fois de plus la nécessité de s’inscrire dans la Transition.

4 commentaires pour “Préparer l’après pétrole et la Transition
  1. Le thème du documentaire est intéressant, mais il comporte des erreurs assez importantes.
    La principale est l’idée reçue de l’origine du pétrole qui serait fossile, et donc non renouvelable.
    Depuis plus de 10 ans, une théorie basée sur les dernières avancées scientifiques propose une origine abiotique du pétrole : il ne serait pas qu’organique mais serait essentiellement produit au niveau du magma terrestre, bien plus en profondeur.
    Beaucoup de sources en parlent, notamment :
    http://www.freeenergynews.com/Directory/Theory/SustainableOil/ (en anglais)
    http://petrole-abiotique.blogspot.fr/
    Bien sûr, ça ne remet pas en cause le fait que nous en consommons trop au niveau de la planète, mais ça remet en cause l’augmentation injustifiée du tarif du pétrole et la propagande qui va avec…

    Une autre erreur est cette phrase: « L’utilisation d’engrais artificiels a nourrit bien plus de personnes que ce qui aurait été possible avec l’agriculture biologique seule » (22’45). On sait maintenant que c’est faux. Si le rendement par homme ET par hectare est le meilleur en agriculture mécanisée et chimique, le rendement à l’hectare seul est meilleur en agriculture bio ! (dixit Claude Bourguignon entre autres, voir ses vidéos ici même).

    A part ça, un grand merci pour ce super site de ressources en permaculture, l’humanité en a bien besoin.

    Guilhaume,
    GéoBiologue
    guilhaume.fr

    • Valentine dit :

      Bonjour Guilhaume,

      Pour la deuxième phrase je suis complètement d’accord avec vous. L’agriculture bio a une meilleure productivité par hectare que l’agriculture « conventionnelle » c’est certain.

      En revanche pour le premier point je dois vous avouer mon incompétence la plus totale pour argumenter et entrer dans le débat… J’ai toujours appris que le pétrole était une énergie fossile une énergie qui avait mis des dizaines de milliers d’années à se créer. Ce qui suppose un « stock » qui effectivement se réduit à vitesse grand V.
      A creuser !

      Merci pour vos remarques qui ouvrent d’autres perspectives.
      Valentine

  2. Yves dit :

    Bonjour à vous.
    Juste un tout petit point de précision de langage :
    La productivité est par exemple le nombre d’heures de main d’œuvre ramené à une quantité , x quintaux de blé par Soit par exemple quintaux / hoo .
    Le rendement est le rapport entre ce que l’on produit et les intrants, le tout exprimé dans les mêmes unités , kwh ou joules par expl. , ce qui conduit à un nombre sans unité : de préférence supérieur à 1 ……
    Ce qui fait des américains les champions de la productivité et vraisemblablement les derniers du classement en terme de rendement …….
    Qu’en était-il donc chez les chasseurs-cueilleurs ? Et dans le monde de la permaculture ???
    Grand merci pour ce beau site à l’image de nos sols vivants ( pas tous , hélas).
    Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*