Élever des mouches soldat noir

Il n’y a pas que le lombricomposteur pour valoriser nos déchets !
Cette vidéo nous montre comment l’utilisation de mouches soldat noir (black soldier flies, Hermetia illucens) peut aider à optimiser nos déchets en fournissant des larves riches notamment en protéines et calcium à nos animaux : ici elles sont données à des poules et des poissons.

Les mouches soldat noir apparaissent à partir du mois de juin dans son compost dès qu’il y met beaucoup de fruits. En effet, ces mouches aiment les composts humides. Miguel fait 2 composts séparés : un lombricompost qu’il utilise principalement jusqu’à juin,  dans l’autre compost, « asti-compost » réservé aux mouches soldat, ingénieusement réalisé avec un bidon recyclé. A partir de juin Miguel ne met que des feuilles/tontes dans le lombricomposteur et recycle tous ses déchets ménagers dans l’asticompost.

Après avoir éclos de l’œuf, la mouche soldat passe par 3 stades : larve (asticot) pendant 3 semaines, pupe, adulte (vit 8 jours pendant lesquels elle doit surtout se reproduire). Au stade larvaire, après avoir englouti un maximum de réserves, elle cherche à s’éloigner du nid, c’est à ce moment qu’on peut facilement la récupérer en la faisant tomber dans un seau par exemple.

Self-service pour les poules !

10 commentaires pour “Élever des mouches soldat noir
  1. farhat dit :

    Bonjour
    je voudrais savoir ci possible, comment fair pour en fair un elevage permanent (chaufer en hiver). Comment les larve se transforme en mouche au bout de 3 semaines, dans quel milieu (alimentation humiditer) doit on les elever pour qu elles se transforme et perpetu le cicle indefiniment?

  2. pierre1911 dit :

    Bonjour,

    Les mouches soldats remontent de plus en plus haut au Nord de l’Europe. Actuellement on les trouve de manière « naturelle* » jusqu’en Alsace dans certaines installations. Dans les monts du Lyonnais où nous sommes installés, elles peuplent les vergés au moments où les fruits sont tombés à terre à la période estivale.

    Concernant leur élevage, en effet de prime abord l’espèce semble avoir de beaux atouts pour elle. Mais en définitive le procédé et les conditions de reproduction pour une production continue toute l’année, pose de gros problèmes.

    Je ne prends pas notre propre échec comme seul référence, c’est aussi en allant auditer des industriels de l’élevage d’insectes que je peux synthétiser ce retour. En tout cas c’est un élevage difficile.

    Nos essais ici
    http://www.pierre1911.fr/2014/01/3-larves-de-mouches-hermetia-illucens.html

    Bonne lecture et courage

    * pour mémoire elles ont été introduites par négligence avec le plan Marshal et ont été répertoriées sur le sol français au milieu des années 50.

  3. Foucher dit :

    petit document que j’aiapprécié, mon mari et moi voulons élever des poissons tilapia,et faire une culture aquaponique,…donc un petit élevage de mouche soldat noire…s’il y en a chez ns ! je vs remerciepour la vidéo

  4. fred dit :

    Bonjour je cherche des larves de mouche noire solda je suis de paris et labas je n’ai jamais de mouche bsf mon numéro été 0621521451

    • bonjour
      Unitée de compostage du 66 rue des couronnes
      nous avons cette été une infection de larves de mouche soldat sue notre dernier bac ci elles vous intéresse nous somme prêt a vous en donner

      • Valentine dit :

        Merci, cela intéressera peut-être des personnes, étant à côté de Lyon ça me fera un peu loin 🙂

      • Pierre Manchot dit :

        Bonjour Christian,
        Je reside au Mans et souhaiterais demarrer un petit elevage de Black Soldier fly dans mon compost, pour experimenter la chose.
        J’ai une amie qui habite dans le 20eme, pourrait-on imaginer qu’elle passe vous prendre des larves ?

  5. hebert patrick dit :

    Je suis expatrié au Congo et ici, je dispose d’une très grande quantité de résidu de canne à sucre et de drêche de houblon, je souhaite apporter à certains villages défavorisés une source de revenue, basée sur l’utilisation de larves comme alimentation d’élevages de porc, poissons et gallinacés.
    L’élevage de larves de mouches du soldat me parait une bonne opportunité, aussi si, vous voulez bien m’aider à concrétiser pour eux cette mise en place par vos conseils, basés sur des chiffres concrets de rentabilité, (beaucoup de gens parlent de cet élevage, mais lorsqu’il s’agit d’être concret ils sont plutôt évasif)
    Ah autre chose, ici au Congo, aucune tracasserie administrative ne viendra s’interposer à un tel projet, nous sommes submergé par les ordures ménagères.
    Je vous serai gré de votre intérêt pour mon projet et vous remercie par avance.

    • Valentine dit :

      Bonjour Patrick,
      Je ne pourrai pas vous aider, n’ayant pas d’expérience pratique de mon côté. En tout cas le climat doit jouer en votre faveur, car il me semble que la difficulté d’élevage en climat tempéré est souvent liée à la baisse d’activité en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*