Faut-il avoir un grain pour devenir agriculteur ?

Cette émission enregistrée au salon de l’Agriculture en 2016 (sur le stand de la MSA) explore les raisons qui peuvent pousser des nouveaux paysans à se lancer dans la folle aventure de l’installation agricole.

Dans un contexte de crise, avec un nombre de suicides d’agriculteurs impressionnant, les jeunes ou moins jeunes souhaitant s’installer font face à des défis variés : difficulté d’accès au foncier pour les “nimaculteurs” (non-issus du milieu agricole), incompréhension des anciens (parfois légitimes) sur de nouvelles méthodes “alternatives”, la vente des produits, et bien sûr la difficulté d’un métier qui, travaillant avec du vivant, est toujours dépendant de nombreux facteurs (le climat en tête).

A la fois gestionnaire d’une entreprise, producteur et commercial, le paysan, que l’on imagine volontiers un peu benêt et les pieds dans la boue doit faire preuve de grande capacité d’adaptation. Aujourd’hui, ceux qui s’orientent vers des circuits courts s’en sortent généralement le mieux.

On constate que les deux grand types de personnes souhaitant s’installer sont complémentaires (enfants de paysans et les nouveaux installés : neopaysans). Les parcours sont très variés, avec ou sans DJA (aides d’État à l’installation), en passant par une transmission, en s’installant directement ou en reprenant la ferme familiale.

Soulignons enfin le rôle primordial d’associations comme les ADDEAR ou Terre de liens qui accompagnent les porteurs de projets en agriculture (dont les projets mèneront ou pas à une installation agricole) et leur facilitent accès au foncier.

2 commentaires pour “Faut-il avoir un grain pour devenir agriculteur ?
  1. MENARD dit :

    J’ai 54 ans je voudrais me reconvertir dans une micro-ferme en permaculture TYPE BEC HELLOUIN en passant un BPREA AB.
    Je n’est pas de crédits et compte sur la vente de ma maison de ville pour m’installer.
    Est-ce possible ? Quelles aides possibles ?

    • Valentine dit :

      Bonjour, Tout est possible 🙂
      Je vous conseille de vous rapprocher de la Chambre d’agriculture et de l’ADDEAR de votre département.
      Pour les + de 40 ans il n’y a pas d’aides d’Etat à l’installation, mais vous pouvez bénéficier d’autres types d’aides plus spécifiques (aide à la conversion au bio, à l’investissement pour l’élevage, ect.)
      Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*